A Coeur de Chaux et enduits à la chaux traditionnels histoire et patrimoine
4318
post-template-default,single,single-post,postid-4318,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-social-login-1.0,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Les enduits à la chaux traditionnels…chaux’s story !

enduits traditionnels à la chaux

Les enduits à la chaux traditionnels…chaux’s story !

Comment l’homme est-il venu à découvrir la chaux, puis les enduits à la chaux traditionnels ?

Nous vous proposons de suivre régulièrement l’histoire de sa découverte et de son évolution à travers les âges ! Voici chaux’s story !

Au Paléolithique, il y a 16000 ans, les premiers artistes peignaient des fresques dans les grottes. Dans celles de Lascaux, ils utilisaient des ocres et des oxydes, du charbon de bois. Ils les broyaient et les appliquaient sur les parois à l’aide d’outils ou en se servant de leurs mains comme pochoirs…

Ils disposèrent des gros cailloux de calcaire en cercle pour faire le feu. La cuisson de la roche disposée autour du foyer les transforma en chaux vive pulvérulente. La pluie tombante éteignit la chaux vive… Ainsi fut découvert cette pâte de chaux aux propriétés collantes.

Les enduits à la chaux traditionnels à travers les âges

A été retrouvé en Turquie Orientale un mortier composé de chaux, de cendres et de sable vieux de  14000 ans.

Le durcissement à l’air de la chaux rendant la surface enduite imperméable, en font un produit indispensable à l’homme. L’usage des enduits à la chaux traditionnels de nos jours remonte à l’aube des civilisations.

-7500 ans avant J.C. : Ont été retrouvées en Jordanie des traces de mortiers faits de chaux et de charges minérales calcaires pour enduire le sol et l’âtre des maisons.

-4500/3000 ans avant J.C. : En Egypte, le cuir est tanné avec de la chaux. La plupart des blocs des Pyramides sont moulées avec un mortier à base de chaux et de natron. Cela est fait selon la technique des pierres moulées avec un béton géopolymere. La vallée de Gyseh recèle encore bien des mystères d’après la campagne Scan Pyramids dont les dernières découvertes viennent de tomber.

-300 ans av J.C. : La grande Muraille de Chine témoigne encore de nos jours l’intérêt de l’utilisation de la chaux et sa pérennité.

-100 ans après J.C. : L’Antiquité propulse l’usage de la chaux avec le béton romain. Le pouzzolane est ancêtre de nos enduits à la chaux traditionnels.

La chaux et les pigments naturels sont également utilisés pour la décoration murale, l’ornementation, avec la réalisation de fresques murales.

Les thermes romaines, les bassins et aqueducs sont enduits avec un stuc à la chaux, appelé stuc marmorin. Le tadelakt marocain en est une variante.

Les enduits à la chaux traditionnels se retrouvent depuis l’Antiquité en place des plus belles réalisations décoratives et dans les pièces humides. Ceci, grâce à leurs propriétés par-vapeur et imperméables. Mais aussi, grâce à leur souplesse aux différences de températures sur les supports, à leurs propriétés assainissantes et antifongiques.

Choisir les enduits à la chaux traditionnels, c’est participer à la transmission de notre patrimoine culturel. C’est une démarche empreinte de sens et de noblesse.

Pas de commentaires

Poster un commentaire